10 octobre 2018

Tuto: Dessiner un continent imaginaire mais en mieux !

Bonjour a tous ! Asseyez vous, oui juste la, ça va bien ? Ça se rafraîchit hein... le temps toussa, ya plus de saisons hein... Avec tous ces jeunes la... hein... Et nos impôts !

Avant que ça tourne mal, voici un autre tutoriel pour dessiner une carte imaginaire !
J'en ai en effet dessiné une autre. J'avais fait un autre tutoriel que vous pouvez trouver ici.
En voici un autre car la carte et différente mais surtout, j'ai utilisé d'autres techniques que j'aimerais vous enseigner. Étapes par étapes, on va construire un nouveau monde !

Toujours accompagné des tonitruantes Jade et Myriam !

                                                                   


Sans plus tarder... euh... Voila... Je...

Première étape

Comme le tuto précédent, commencez avec des formes imprécises et biscornues, Ici le paysage sera bien plus marin, avec deux gros blocs, En revanche, ce que j'ai fait par rapport au précédent tuto, c'est que j'ai essayé d'imaginer vaguement que ces continents se sont emboîtes a un moment. Pensez a l'Afrique et a l'Amérique du sud qui ont encore aujourd'hui les traces de plusieurs millions d'années de fusions bien calienté !




"C'est vraiment des tâches ! J'suis sur que je pourrais me baser sur du café renversé pour faire moi aussi des bases de cartes imaginaires ! Ou alors, oh grand concept ! Ca donnerait quoi un continent qui se base sur les test de Rochard ? J'imagine trop ADJ chez le psy qui te sort une page wiki d'un pays qu'il a inventé a la question "Que voyez vous ?"










Deuxième étape

Voici une étape nouvelle pour une carte bien plus crédible que la précédente, les plaques tectoniques ! A effectuer sur le calque le plus en avant sur votre logiciel (Je rappel de mon coté, Illustrator) Sachez le, en réalité vos plaques peuvent se délimiter n'importe ou, même si il y a principalement des plaques océaniques et continentales. Demandez vous ou ça serait chouette de trouver des montagnes ou des failles. C'est après que j'ai décidé d'indiquer vers ou poussent ou tirent les plaques. Ne négligez pas cette étape, vous vous baserez sur ça tout le long !



"Ce qui différencie une plaque océanique d'une plaque continentale, se sont simplement ses épaisseurs ! C'est l'eau qui crée les continents, bien plus que les plaques ! Remarquez aussi que les plaques ne sont pas comme des bêtes qui veulent d'un coup aller d'un coté, d'un coup de l'autre de leur propre gré. Elles tournent sur elles même se cognent, laissent des petites failles d'ou se dégage de la lave. Aussi, ce n'est pas juste, des plaques qui s'écartent ou qui s'entrechoques. Deux plaques qui se poussent, ça peut aussi être une plaque qui chevauche l'autre."








Troisième étape

Vous la connaissez, cette étape va sublimer vos côtes ! Sauf que cette fois ci, il y a des plaques a suivre ! Comparez cette image avec la précédente. En particulier en haut a droite, cette ile longiforme sur deux plaques qui se rapprochent. Ce n'est pas qu'une simple ile, mais une très grande accompagnée de plusieurs ! Généralement la ou il y a des dégâts d'une terre a un océan, il y a des petites îles. Ces petites îles suivent les failles. Aussi, plus une côte est éloignée d'une faille, plus elle est douce, a l'inverse, faites des fjord la ou il y a des limites de plaques. N'ayez pas peur de faire des petites îles insignifiantes et perdues comme celle en haut a gauche. Saviez vous que l'Island se trouve pile sur deux plaques ?

Cette étape prend du temps mais comme a chaque fois, elle vaut le coup !



"Les côtes ont arrachés les cheveux de beaucoup de cartographes ! Plus on zoom, plus on y retrouve des irrégularités qui se voient pas a un certain niveau ! C'est avec les mesures des côtes que sont nées les fractales, ces formes infinies qui se répètent, qui se complexifient. Et le pire, c'est qu'au final, ce ne sont que des représentations... Sur un globe, il y a la projection de Mercator qui fausse les proportions pour mieux respecter les distances des pôles. Et c'est un véritable débat de savoir comment on doit représenter le monde sur une carte. Il existe la projection de Gall-Peters qui respectent mieux les distances non pas aux pôles, mais a l'équateur, elles agrandissent l'Afrique et l'Amérique du sud, et la Russie se retrouve écrasée ! Je vous présente un site avec plein de projections !"







Quatrième étape

Les montagnes ! Cette fois, plus de cailloux qui dépassent sur du gris, de la véritable représentation de paliers ! Techniquement j'ai commencé par tracer une grande forme grise a opacité 50% et un contour progressif sur la ou se choquent deux plaques sur le continent de l'ouest. On peut se permettre de faire de hautes montagnes aussi près de l'océan. Ensuite, j'ai continué avec du blanc ! (aussi contour progressif et opacité 50%) Il y a deux couches grises de ce type et deux couches blanches.
Et ensuite, pareil avec du marron, mais en dessous des taches précédentes, et avec plus d'espace. Il ne faut pas non plus faire tout d'un seul bloc. Faites des reliefs sinueux, des vallées, dites vous qu'il peut y avoir plusieurs sommets sur un massif, et que ça ne se résume pas qu'a une immense montagne, qu'a un seul roc. Respectez toujours les liaisons entre deux plaques. Les reliefs ne sont pas nécessairement piles sur les sommets des montagnes






"C'est beau escalader une montagne. De la douce forets rempli d'embruns jusqu'aux hostiles et glacés sommets de montagnes. J'ai tellement été surprise de savoir qu'on pouvait voir le Mont Blanc depuis Lyon ! J'ai même du vérifier sur Google map. Et en effet c'est vraiment pas facile de représenter des reliefs de montagnes, même sur le dessin d'ADJ c'est ultra simplifié !"









Cinquième étape

Les lacs et les rivières. Par rapport au tuto précédent, vous avez une meilleur représentation des reliefs pour faire couler et serpenter une rivières. Après tout, c'est elles aussi qui creusent les vallées et les montagnes. N'oubliez toujours pas que les fleuves peuvent être très longs, il peut y avoir des mers intérieur, bien qu'ici la carte est déjà bien remplie d'eau. Je recommande de placer les rivières des cette étape pour la suite qui permettra de savoir ou placer des climats. Plus il y a d'eau, dont celles des rivières, plus un climat chaud sera humide et propice aux jungles





"Je sais que je suis pas pertinente pour deux sous ici mais je tenais a dire que l'expression "les petits ruisseaux font les grandes rivières" est sur utilisé ! Souvent a tort ! Ça sous entends que ce sont les multitudes de petites choses qui font les grandes, mais dans le cas de la rivière, il faut un travail continu ! Et ça j'aime pas... Difficile de se projeter quand en aval on ignore le résultat. On a beau alimenter une grosse rivière, on reste qu'un petit ruisseau..."








Sixième étape

Les climats se placent sous les calques des montagnes et des rivières. On place déja les climats froids en blanc au nord ou au sud (ou même au centre si ça vous plait !) Il n'y a pas forcément le même froid sur la même latitude, savez vous que Paris se situe sur la même longitude que latitude que Montréal ?
Ensuite, les déserts sont a placé surtout la ou il y a peu d'eau, même si ils peuvent longer les océans.
Pour les zones plus humides, sans pour autant imaginer une jungle, faites un vert plus foncé que le terrain de base de la carte (Le vert de base est le vert original des continents sur mon logiciel)





"Je sais que je suis pas géographe, mais je voulais vous partager ces cartes piquées sur Google Map. Voici par exemple une côte de Mauritanie. Un vrai désert sur l'Atlantique. Vous trouvez pas qu'on dirait une bonne crêpe ?"

"En dessous, un massif montagneux près du lac Baïkal. On est très loin de la carte d'ADJ en terme de complexité ! Mais admirez ces formes, ces fractals, ce chaos harmonieux !"

"Ensuite, des lacs en Alaska, avec de belles chaines de montagnes, regardez particulièrement les montagnes a gauche de l'image."

"Et ça, c'est une partie de l'Ile Kerguelen ! J'adorerais avoir a un moment travailler la bas ! J'ai déjà postulé plusieurs fois sans réponses. Se sont des terres australes Françaises, grande comme deux tiers de la Corse ! Seul des scientifiques qui se relayent y vivent. Ça me fait rêver ! Toute une île a creuser, a sonder !"










Septième étape

C'est la dernière étape. Contrairement au précédent tuto, il n'y aura pas de villes de routes et de pays. Voici donc les reliefs sous marins.
Comme pour les montagnes basez vous sur le calque des plaques tectoniques pour trouver les coins les plus profonds et savoir si tel bout de terre partage la même plaque que l'autre.
Sur l'ancien tuto, il y avait 3 paliers, ici il y en a 5.
La plus claire longe chaque continent et îles, c'est le pallier le plus précis a dessiner (au passage les rivières et les lacs porteront cette couleur) c'est le pallier "C'est dans l'eau ça s'enfonce pis c'est tout"
Le deuxième pallier est le pallier "On fait des plaques car on est un peu la même chose" Elle est comparable a la même plaine qui permet de dire que les îles britanniques et la France sont sur la même plaque. La plupart du temps, elle longe aussi les continents mais peuvent se permettre de s'étendre plus loin (comme en bas a gauche) et de réunir les mêmes îles sur les blocs
La troisième pallier c'est "Ca, c'est de l'océan"
...Voila, c'est en réalité la couleur de base présente avant de dessiner les reliefs
Le quatrième pallier c'est "Houla ça commence a être profond par ici, ça doit pas être de la tarte !" En réalité c'est plus un pallier de transitions entre les failles. Je conseil d’ailleurs d'ajouter ce pallier après les failles.
Les failles sont le 5em paliers. Les endroits les plus profonds de la carte qui souvent sont des fosses creusées par les plaques tectoniques.



"Hé ADJ, regarde, j'ai trouvé cette vidéo ! Tu devrais en prendre de la graine !"

"Après t'en fait pas, je l'aime bien ton tuto !"










Et bien voila, c'était un autre tutoriel pour dessiner un monde imaginaire sur Illustrator !

Bonne journée !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire